Skip to content

Amérique du Nord: Biden and “Amlo” present a cordial relationship, malgré les tensions

I printed

America du NordBiden and “Amlo” present a cordial relationship, upset the tensions

Joe Biden et son homologue mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador ont voulu lundi afficher une relation cordiale lors d’une rencontre à Mexico, mais les tensions ne sont pas dissipées.

Joe Biden and Andres Manuel Lopez Obrador on January 8, 2023.

AFP

They mentioned the debut of a bilateral assembly between the 2 delegations, when the Mexican president demanded his American homologue to complete with the “dédain envers Latin America et les Caraïbes.”

«President Biden, vous avez la clé pour ouvrir et améliorer considerably les relations entre tous les pays du continent américain», at-il dit dans ses remarques préliminaires, in présence de la presse.

Comme piqué au vif, Joe Biden a tenu à souligner que les États-Unis avaient dépensé en quinze ans des “dizaines de milliards de {dollars}” pour le continent. «Malheureusement notre responsabilité ne s’arrête pas au continente américain. She additionally exists in central Europe, in Asia, in Afrique (…) J’aimerais que nous n’ayons qu’une priorité. Mais nous en avons plusieurs», at-il aussi lancé.

The tonalité a bitter peu de l’échange contrasts with the débuts plus chaleureux of the go to of the American president, they got here to take part in a sommet informed of “three pals” even when he joined the Canadian Prime Minister Justin Trudeau, who additionally arrived in Mexico on Monday.

Joe Biden avait pris la peine d’attterrir dimanche sur un nouvel aéroport cher à son homologue à une cinquantaine de kilomètres au nord de Mexico, et de l’emmener ensuite jusqu’au center-ville dans su limousine blindée.

Mardi les deux hommes, souriants, ont échangé une chaleureuse poignée de important lors d’une cérémonie d’accueil lundi au Palais nationwide, siège de la présidence. Ils ont été rejoints par leurs épouses Jill Biden et Beatriz Gutierrez qui ont lu une declaration au ton presque lyrique sur les valeurs partagées des deux pays.

Puis les deux {couples} are rejoined in a grande accolade. Of quoi laisser to assume that the brouille de juin dernier, when the Mexican president avait boudé un sommet organized à Los Angeles, s’était estompée. Mais les propos des deux cooks d’État soulignent qu’il exist pour les deux pays nombre de sujets délicats.

30’000 migrants

À comencer par l’immigration. Le président américain s’est rendu dimanche à la frontière avec le Mexique, où les migrants arrived depuis manyieurs mois en nombre report. Le démocrate de 80 ans sait qu’il aura besoin de la coopération du Mexique, qui s’est engagé à recevoir chaque mois jusqu’à 30’000 migrants illégaux expulés.

Les deux cooks d’État et leurs délégations additionally consecrated “a substantial period of time” within the battle in opposition to the fentanyl site visitors, avait estimé avant la réunion Jake Sullivan, conseiller à la securité nationale de la Maison-Blanche. Ce puissant opiacé de synthèse is accountable for almost all of deaths par overdose aux États-Unis.

La journée de lundi doit concludes for a diner, regardless that Justin Trudeau and the spouses of three leaders joined. Mardi, Joe Biden and the Canadian Prime Minister auront a bilateral assembly, those that shall be evoqué particularly the attainable envoy in Haiti from a global intervention power.

Puis aura lieu le “typically of three pals” as a telephone, which Joe Biden will relaunch on the Maison-Blanche in 2021, after 5 years of hiatus. À l’subject, les trois dirigeants feront des declarations à la presse. Les échanges mardi devraient faire la half belle aux sujets économiques regarding ces trois pays, liés par un accord de libre-échange.

Devraient être évoqués en particulier: la volonté du président mexicain d’augmenter la half du secteur public dans la manufacturing d’énergie, et la politique décomplexée de Joe Biden en favorur de l’industrie américaine, notamment pour développer les voitures électriques. Les “trois amis” n’ont toutefois pas fait l’deadlock sur la situación au Brésil: le primer résultat de leur sommet a été la publication mondi de un communiqué condemnante les “attaques” de partisans de l’ancien président Jair Bolsonaro contre des lieux de pouvoir à Brasília.

Joe Biden a d’ailleurs introduced on the margin of his conferences in Mexico that he acquired the Brazilian president Lula in Washington début February. «Nous devons proceed to help and construct democratic establishments» in Latin America, at-il dit au président mexicain forward of the bilateral assembly.

(AFP)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *