Skip to content

«C’est la victoire de notre projet de réforme des retraites! » : au Sénat, the satisfaction of élus LR

Ambiance joviale et souriante, ce mardi matin, dans les couloirs du Sénat. Dans le lobby de la salle Médicis, où les Républicains tienent leur réunion de groupe hebdomadaire, la première de l’année, les accolades et les vœux de réussite fusent sous la grande tapisserie surrealiste de Robert Wogensky, vestige de l’ère Pompidou. « Bonne année… et bonne retraite! », lance, tout sourire, an elu des Hauts-de-France. La bonne humeur des LR tempt autant au plaisir de se retrouver, après the marathon budgetaire de l’automne et la trêve des confiseurs, qu’à l’agenda politique du jour qui les please sous les feux des projecteurs. As of late, the primary minister Élisabeth Borne, a detailer, after a number of weeks of consultations, are challenge to reform the portraits, the place the large strains ont déjà été largement éventées: a report de l’âge légal à 64 ans à l’horizon 2032, It’s an extension of the itemizing interval to 12 bulletins. A feuille de route qui corresponden, peu ou prou, à l’amendement que la majoritye senatoriale de droite et du heart tente d’encrire au challenge de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) depuis 2014, pour un report de l’ Age of departure from 62 to 64 years. «C’est la victoire du projet de réforme des retraites su Sénat! », congratulates himself auprès de Public Sénat Bruno Retailleau, le président des sénateurs LR.

« La réforme utilise les deux leviers, ceux-là mêmes que nous votons d’habitude: le report de l’âge l’égal à 64 ans et le levier d’une accélération de la réforme Touraine, sur la durée de cotisation », element l’élu vendéen. «Quel temps de réaction lengthy! Que de temps perdu pour en arriver à ce que l’on préconise depuis un sure nombre d’années et qui a toujours été refusé! », Soupire René-Paul Savary, Senateur de la Marne, en cost du file des retraites pour son groupe de él et auteur de l’amendement de report encore adopted cet automne par la Chambre Haute. Avec cette réforme, les LR sont appelés à jouer un rôle clef pour permettre au gouvernement, qui ne dispose que d’une majorité relative à l’Assemblée nationale, de faire passer une réforme présentée as « la mère des batailles », mais qui s ‘est déjà mis à two la quasi-totalité des unions, l’ensemble des oppositions de gauche et le Rassemblement nationwide. Est-ce que le gouvernement va agir avec humilité par rapport au retard qu’il a pris? Ou avec vanity vis-à-vis de notre famille politique? Tout cela doit être pris en compte », avertit René-Paul Savary.

Ce lundi sur LCI, Mathilde Panot, chef de file des élus LFI, prévoyait le dépôt de quelque 75 000 amendements pour son seul groupe, ce qui laisse présager de débats particulièrement houleux. Pour autant, si la droite senatoriale est à l’unisson sur le report à 64 ans, les 62 députés LR ne s’expriment pas encore d’une seule et même voix.

« I belief Olivier Marleix to acquire a consensus »

Olivier Marleix, the president of the LR group on the Assemblée nationale, avait indicated that he prefers a horizon at 63 years in 2027, forward of passer at 64 years in 2030. À raison d’« 1 / 4 for an » of relèvement de l’âge légal, « ce qui amène à 63 ans à la fin du quinquennat » et « 64 ans sur le quinquennat suivant », at-il détaillé lors d’une conférence à la mi- day. Inversely, le député du Lot et candidat malheureux à la présidence des LR, Aurélien Pradié, s’est longtemps opposed au recul de l’âge légal de départ. Then, the poster une place plus nuanced: «Pour moi, ce qui doit primer, c’est la durée de cotisation. From there, all the pieces is out », at-il declared Monday on the plateau d’« Audition publique », l’émission hebdomadaire de Public Sénat, LCP-AN, in partnership with Le Figaro Dwell. Le jeune élu, tenant of une droite sociale, se dit particulièrement soucieux de la prize en compte des carrières longues et du critère pénibilité.

La droite a longtempos porté le totem des 65 ans, encore inscrit dans le program présidentiel de Valérie Pécresse mas qui determine aussi dans les engagements défendus par Éric Ciotti comme candidat à la présidence des Républicains. Afterwards, I deputed the Alpes-Maritimes to my de l’eau dans son vin et défendu dans les colonnes du Journal du Dimanche une réforme en deux temps: 63 years in 2027 and 64 years in 2032. « Petit à petit, Éric Ciotti est Venu sur notre place », sourit Bruno Retailleau, who’s right here routinely the principle challenger of the brand new patron of the Republics. « Olivier Marleix n’en est pas très loin. There’s already a minority of LR delegates who might stand avoir d’autres positions, however I belief Olivier Marleix to acquire a consensus. » « Il already completely different positions, ce qui est regular face à des mesures sociétales importantes », Tempère René-Paul Savary. «Maintenant, ce qui compte, c’est de rassembler pour trouver une réforme qui corresponde assuredly aux préoccupations des Français. Il faut donner confidence, c’est là que le bât blesse parfois. »

line of crete

If the droite congratulates itself on the arrival of this reform, it additionally has a conscience d’enterr dans une sequence politique comparatively délicate. Laminé par les défaites electorales et les défections, notably within the course of the macronists, LR understands to help the texte tout en remaining une power d’opposition. “Le fait d’être dans une opposition constructive nous permet, même si l’on vote les textes, de les criticiquer”, defined encore senator Savary. A posture d’equilibre qui pourrait s’avérer difficile à défendre au milieu du vacarme parlementaire attendingu autour de ce texte, notamment du côté du Palais Bourbon. « Si nous faisions desk rase de nos propositions, on pourrait dire que l’on se rapproche de la macronie mais là, c’est Emmanuel Macron qui se reproche de nos positions. Il ne faut pas inverser les lignes », remarked Catherine Deroche, the president of the senatorial fee for social affairs. Et pour pousser à benefit d’inflexions de la parte de la majorityité, les deux cooks de groupe, Olivier Marleix and Bruno Retailleau, on posed des situations préalables au soutien des parlementaires LR: en tête desquelles une revalorisation de l’ensemble des petites pensiones .

If the federal government is blissful and effectively engagé à porter la retraite minimal à 85% du Smic, soit environ 1 200 euros, le périmètre d’utility de la mesure restait encore en suspens mardi matin. Lors de la séance de questions au gouvernement, Élisabeth Borne s’est dite prête à travailler avec les LR sur ce level. « If you happen to solely take the incoming retracts, there’s a international price of fifty million by the horizon 2027. If you happen to take the retracts, déjà à la retraite, cela fait 30 milliards d’euros. C’est un delta très essential, il faut le noter, mais on ne peut pas dire que les retraités soient des nantis », defined a peu plus tôt, au mike de « Bonjour chez vous », la matinale de Public Sénat, Céline Boulay -Espéronnier, senatrice de Paris apparentée LR.

« Dans un régime par répartition, des lors que l’on fait rentrer des cotisations supplémentaires, il faut en profiter pour réparer des injustices. Et les injustices les plus criantes à nos yeux, ce sont ces gens qui ont travaillé toute leur vie, qui ont des carrières complètes, et qui sont au minimal contributif de 741 euros », relieved by Olivier Marleix lors d’un level presse en milieu de journée. «Pour nous, c’est un impératif dans cette réforme que la retraite minimale à 1 200 euros ne soit pas proposee qu’aux futurs retraités mais revalorise les deux hundreds of thousands de Français qui, aujourd’hui, sont au minimal contributif. “Les treis quarts des petites retraites, ce sont des mères de famille dont les trajectoires ont été incomplètes parce qu’il ya eu du temps partiel”, abonde Bruno Retailleau. Une manière aussi d’appeler l’executif a davantage de coherence alors que l’égalité entre les femmes et les hommes est l’une des grandes causes du quinquennat.

« De manière triviale, je dirai que ça va tanguer, cela dit, il va falloir tenir bon »

Autre écueil pour LR: devenir, avec le gouvernement, l’une des cibles de la grogne sociale attendue sur ce texte. Ce dont se passerait bien le parti, lance depuis décembre dans une énième séquence de refoundation. « Le gouvernement ne peut plus se rater. Le probleme avec cette réforme, c’est qu’elle n’a pas d’assise populaire. On voit bien qu’il va and avoir des contestations sociales. Il ya une assise intellectuelle, bien entendu, mais qui n’est pas toujours comprise par nos concitoyens », soutient Céline Boulay-Espéronnier. «De manière triviale, je dirai que ça va tanguer, cela dit, il va falloir tenir bon automobile il faut sauver le sistème par répartition qui est le most solidaire doable. On va aider le gouvernement à tenir bon », guarantee l’élue qui avait défendu, pendant la campagne présidentielle, l’idee d’un rapprochement entre Les Républicains et Emmanuel Macron. Aujourd’hui, elle pointe le manque de methodologie de l’executif. « Comme très souvent, malheureusement, le timing n’est pas optimum. On a l’impression d’une sorte de précipitation, et d’un manque de pédagogie », relève-t-elle ella. « Il eu le covid-19, des Français sont en proie à beaucoup de difficultés, de doutes. Cette réforme pose la query de notre rapport au travail, de l’allongement de la durée de vie […]tout cela aurait dû être questionné bien en amont ».

« Certains disent, est-ce bien le second ? Le probleme, c’est que ça n’est jamais le second », soupire Catherine Deroche. « Même sans avoir un contexte tel qu’il est actuellemente, c’est toujours difficile. Les syndicats se bloquent sur l’âge, et seront, je pense, toujours opposes à une réforme des retraites. » Dans le détail, pour prendre connaissance du texte même de la réforme, les élus devront encore attendre jusqu’à la fin du mois, avec une présentation en Conseil des ministres prévue le 23 janvier.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *