Skip to content

[Chronique de Michel David] Liberal message

Le chef intérimaire du PLQ, Marc Tanguay, a dit vouloir s’employer quotidiennement à “simplifier le message sur des questions qui sont très complexes”. Selon lui, une pédagogie deficiente expliquerait partie la efficiency désastreuse de son parti à l’élection du 3 octobre dernier.

Certes, les tenants et aboutissants du venture ÉCO sont demeurés assez mystérieux pour le commun des mortels, mais le probleme était plutôt que le message changeait continuellement depuis l’arrivée de Dominique Anglade. À drive de la voir zigzaguer de gauche à droite, du nationalisme au multiculturalisme, elle a fini par mélanger et mécontenter tout le monde.

Dans le cas de la disposition de derogation, il faut connaître que M. Tanguay n’a pas misrepresenté. Le PLQ se vary sans ambiguïté dans le camp de Justin Trudeau et esteem avec lui que l’utilisation préventive de cette disposition, notamment pour mettre les lois sur la laïcité et la langue à l’abri des contestaciones judiciaires, doit être procrite, peu importantent Consequence them.

Il est à la fois unhappy et fascinant de voir le parti qui a été le grand artisan de la Révolution tranquille et de l’émancipation de la société québécoise se faire aujourd’hui le complice de ceux qui tentent de la fondre dans le magma canadien.

Il fut une époque, pas si lointaine, où il y aurait au moins eu un débat sur cette query au sein du PLQ. Periodically, an air plus nationalist is manifested, probably the most militants select the identical as quitter the occasion, that ce soit within the années 1960, when René Lévesque tapped the door to search out the MSA et par la suite le PQ, ou, dans the years 1990, when Jean Allaire and Mario Dumont based the ADQ. C’est maintainant le silence absolu.

•••••

C’est comme si, depuis l’échec de l’entente de Charlottetown (1992), le PLQ avait baissé les bras pour redevenir progressivement la succursale de la maison mère fédérale qu’il avait été durant le premier siècle de la fédération.

D’une politique constitutionnelle à l’autre, ses vendications sont devenues plus timides. Être Québécois est devenu une façon à peine différente d’être Canadien. En s’associant à l’entreprise de neutralization de la disposition de dérogation, les libéraux renoncent à l’ultime moyen d’affirmer cette différence au sein du Canada.

Cet alignment sur la politique de nationwide constructing poursuivie par Ottawa pouvait toujours se comprendre tanto que l’unité du pays était menacée, mais l’affaiblissement du mouvement souverainiste aurait pu donner l’event au PLQ de revenir à ses positions de jadis. Au lieu de quoi, il a laissé la CAQ occuper tout le terrain de l’autonomie.

Les libéraux en sont peut-être arrivés à la conclución que l’espoir d’une réforme du fédéralisme à la satisfaction du Québec est illusoire et qu’il vaut mieux laisser François Legault se casser la determine. Ou retourner à son idéal d’antan.

•••••

Pour le second, ils n’en sont pas moins déconnectés de la majorityté francophone et doivent leur survie et leur statut d’opposition officielle primarily à l’électorat non francophone.

L’élection de l’élection partielle dans Saint-Henri–Sainte-Anne, dont seulement 53% de la inhabitants est de langue maternelle française, n’est pas de nature à inciter le PLQ à se préoccuper de l’identité québécoise.

Une défaite dans this forteresse releases the vacant laissez-faire for Dominique Anglade’s département, qui l’avait emportée par 2736 voix à l’élection du 3 october, it is going to be a real catastrophe, which enverrait a très mauvais sign à ceux qu’on voudrait convaincre de be a candidate for the chefferie. Déjà, on ne se bouscule pas au portillon.

The issue is that the election in Saint-Henri–Sainte-Anne can also be all essential to Québec solidarity, and the kiss of a victor will likely be returned to seal after the outcomes of the December twentieth of October and the candidate, Guillaume Cliche -Rivard, qui avait terminé bon deuxième, est déjà en campagne.

L’ajout d’un deputé sur l’île de Montréal ne diminuerait en rien les dificultés que QS éprouve en région, mais «un de plus, c’est toujours le enjoyable », as mentioned by Gabriel Nadeau-Dubois. Cela renforcerait aussi la prétention de QS d’être la resolution de remplacement au gouvernement Legault.

Les treis autres partis n’étant pas réellement dans la course, Marc Tanguay a donné le ton à la campagne libérale en accusant QS d’avoir «un double discours sur la défense des droits et libertés».

Le reproche fait sourire dans la mesure où c’est précisément ce que de nombreux anglophones ont reproaché ​​au PLQ au cours des des dernières années. Le message qu’il addressera aux électeurs de Saint-Henri–Sainte-Anne sera peut-être plus clair, mais il devrait garder à l’esprit qu’on entendra dans tout le Québec.

See in video

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *