Skip to content

deuxième jour d’viewers, who’s Christine P., la mère du garçon de 2 ans et demi ?

Au deuxième jour du procès, la personnalité de Christine P. était au cœur des débats. Sufferer of conjugal violence, she is described as a mère “débordée, dépassée”.

Elle fait partie des six accusés, mais comparaît libre. Contrairement aux quatre personnes dans le field, Christine P. n’est pas jugée pour des faits de torture sur son fils de ella Yanis.

Aujourd’hui âgée de 21 ans, she is accused of violence sur ses deux fils, des faits antérieurs au calvaire vécu pendant 15 jours par Yanis à Auberchicourt durant lequel il a failli mourir. Pour ces faits, la mère de famille est mise en examen pour non-assistance et non-dénociation de mauvais traitement.

Emmitouflée dans son blouson noir, Christine P. est installée au premier rang du public de la grande salle des assises du Nord. Seule. Devant la cour, les jurés et le public, elle écoute l’enquêtrice de personnalité dépeindre son portrait de ella.

Troisième d’une fratrie de quatre, elle a grandi à Dechy. Christine P. dépeint “Une enfance peu heureuse, un pere alcoolique et des violences de celui-ci envers sa mère et elle-même”, advance the enquetrice. Des violences réfutées par ses frères de él et sa sœur de ella Sylvie, venue témoigner. “Oui, notre pere était alcoolique mais n’était pas violent à l’égard de son épouse et de ses enfants”, assure-t-elle. “Maman me tirait les cheveux et me donnait des baffes. Papa m’a donné une fois des coups de ceinture”, assurera plus late Christine P. à la barre, in sanglots.

Maman me tirait les cheveux et me donnait des baffes. Papa m’a donné une fois des coupes de ceinture

Christine P., mom of Yanis

In school, the younger lady joins a SEGPA class due to “difficultés certaines pour l’appréhension et l’apprentissage”, décrit l’enquetrice. She met Coraline R. and Sébastien B., couple aujourd’hui mis en examen pour torture et actes de barbarie sur Yanis. A l’âge de 16 ans, la jeune femme “shy, introverted, peureuse”, Religion the connaissance of Jeremy M., la vingtaine. Un ami d’une copine, avec lequel elle va nouer une relation sentimentale.

Lui lives in lobby d’accueil à Douai, she is domiciled along with her dad and mom. Les rencontres ont lieu la journée, avant qu’elle ne decida à quitter la domicile familial pour s’installer avec lui. “Il était gentil, j’aimais bien son physique, clarify aujourd’hui Christine P. Au départ, on rigolait plutôt bien”.

Mais très vite, les violences s’installent. Jeremy M.”va l’éloigner de sa famille, lui imposer des tenues vestimientaires”, égraine l’enquêtrice de personnalité. Il la frappe, une fois, puis deux. In 2012, Christine P. tombe pourtant enceinte mais les coupes de ella continuent de pleuvoir. A plainte premiere is déposée, they’re compagnon of her to put on an digital bracelet. Quelques mois plus tard, Ivan, leur premier enfant, vient au monde.

Rien ne change pour autant. Christine P. effectue plusieurs dépôts de plaintes qui donnent lieu à des condemnations, mais ella finit toujours par se remettre en couple avec lui. “Combien de fois je lui ai tendu la major? Combien de fois j’ai mis ses affaires de ella dans le coffre de ma voiture pour la ramener chez mes dad and mom? “, rappellera d’ailleurs sa grande sœur Sylvie à la barre, sans succès.

Entre la naissance d’Ivan et l’arrivée de son deuxième enfant, Christine P. a recours à deux reprises à des interruptions voluntaires de grossesse. Extra in March 2016, she gave delivery to Yanis. “Un enfant non-désiré?, demand l’un des avocats de la défense. “oui”, replied timidly Christine P.

Difficile ensuite pour elle de gérer seule seule ses deux garçons pendant que son compagnon est au travail, ou devant la console. “Elle était un peu dépassée parfois, mais ella c’était une bonne mère”, guarantee sa grande sœur. They’re plus grand fils of her, âgé de 5 ans, s’est calmé depuis qu’il est entré à l’école. Yanis, lui, is a petit garçon “assez agité”,turbulent”, parfois “casse-cou”. Malgré les difficultés, les providers sociaux qui l’ont suivie décrivent une maman “fragile, who felt devalued and incapable” mais be a part of maman “Aimante, qui joue avec ses enfants mais a du mal à se faire respecter”.

Seule, avec 250 euros pour nurrir et habiller ses enfants, Christine P. ne voit plus beaucoup sa famille, n’a plus d’amis. In April 2018, they’re compagnon de ella est incarcéré pour de nouveaux faits de violences conjugales. elle “revit” alors, selon son entourage. La mère de famille prend de nouveau soin d’elle, prend du poids, se maquille, retourne chez le coiffeur. She equally renews avec sa famille de ella, et ses anciens amis de ella. Parmi eux, Coraline R., sa copine de ella rencontrée au collège, et son de ella compagnon de ella Sébastien B.

Finish of October 2018, after two years handed within the Lot-et-Garonne, Caroline R., Sébastien B. et leurs cinq filles reviennent s’installer dans le Nord. Precisément à Auberchicourt, in a petite maison mitoyenne située à “40 minutes by bus” de chez Christine P. Elle est présente au déménagement, renew contact with eux. The lies are recreated, to the purpose that Coraline is known as “marraine de coeur” de son fils Yanis.

In the identical time, Christine P. and Sébastien B. on a primary relationship sexuelle. Selon la mère de Yanis, il lui avait fait “a declaration of affection”. qu’elle avait dans un primer temps refusé, avant de voir naître”des sentiments”. On December 5, Christine P. confides Yanis to the couple from Auberchicourt. Pourquoi déposer son enfant de ella de 2 ans et demi chez son amant de ella? Interrogée, l’accusée reste mutique.

In the course of the 13-day sejour at Auberchicourt, Yanis at été frappé, violenté, ligoté, utilisé as a “soccer ball”. A déchaînement de violence auquel sa mère n’a pas assisté. Le 18 decembre, après avoir revu son fils de ella, elle emmene Yanis aux urgences de Douai sur les conseils de son frère de ella. Le bambin, entre la vie et la mort, est transferé au CHU de Lille et placé dans un coma artificiel. I do know him, even when 5 different persons are questioned.

Positioned in provisional detention on the Sequedin jail, Christine P. vited the detention with problem. She is rapidly transferred to the maison d’arrêt de Valenciennes avant d’être liberée et placée sous contrôle judiciaire in Could 2021, dans l’attente de son procès de ella. Deux ans et demi derrière les barreaux, a periode durant laquelle la mère de Yanis n’a reçu que deux visites.

Hébergée chez des connaissances, Christine P. aujourd’hui trouvé un emploi et vient d’emménager dans un appartement le 1er December December. Ella elle n’a”pas beaucoup d’amis” et ne fait”plus confidence aux gens”. Après l’audition de plusieurs témoins, Christine P. a été appelée à la barre. “Souhaitez-vous récupérer un jour vos enfants?”, I sued the president. “Whoa, a répondu l’accusée. However I do know that it’s going to not be attainable”. Elle encourt 7 ans de réclusion criminelle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *