Skip to content

Freestyle snowboarding | The Canadian crew upfront of their development, selon are entraîneur

(Lac-Beauport) Jeff Bean is a comblé entraîneur. Plainly certainly one of his protégés, Marion Thénault, is lower than a category on the Coupe du monde des sauts or that three of his gars attend the tremendous finale de l’étape de Lac-Beauport this week. finish.


No N. Non, ce qui commble l’entraîneur-chef, c’est que l’équipe canadienne des sauts – qui a reporté un médaille shock à la compétition par équipe des Jeux olympiques de Pékin, en fevrier dernier – est en avance sur sa progress en this premiere 12 months of the olympiade.

« On est très en avant, at-il affirmé après la deuxième étape présentée au Heart de ski Le Relais, dimanche. I do not suppose that Marion aurait eu le jersey jaune aussi shortly et qu’elle aurait réussi deux podiums lors deux deux premières étapes.

Tout le monde saute bien: on a quatre gars qui ont fait des triple périlleux avec quatre vrilles, je n’aurais pas cru ça doable aussi tôt dans leur carrière. Additionally, an excellent relative in Subsequent Gen et dans l’équipe du Québec: with avait 14 compétiteurs in weekend, I assumed that this was the premiere that I’d be in 35 ans dans le sport.

Jeff Bean, entraîneur-chef of the Canadian acrobatic ski crew

Dimanche, Alexandre Duchaine a terminé quatrième et Miha Fontaine a signé son meilleur résultat in Coupe du monde avec une cinquième place, 24 hours after Lewis Irving additionally attended him high 5. Thénault a profité du week-end pour signer sa deuxième victoire en carrière et s’approprier le maillot jaune, tandis que Flavie Aumond a rebondi avec une septième place dimanche et que Rosalie Gagnon a terminé 11and après avoir I participated in a premiere finale.

S’il est vrai que le plateau est moins relieved avec l’absence des Russes et Biéloruses des compétitions en raison des sanctions internationales, ainsi que des Chinois lors de certains compétitions, Bean est tout de même en mesure de verificar une development qu’il n’attendait pas de sitôt.

«Je take a look at the outcomes, however I additionally take a look at the person development, at-il souligné. Oui, il manquait des compétiteurs de sure international locations, mais je evaluate mes sauteurs aux résultats qu’ils obtenaient avant. Même s’il manquait des pays, je vois la development. Les résultats, je le apprécie, mais dans cinq minutes, je serai en practice de regarder les vidéos pour continuer le developpement. Alors je sais tout ça, mais l’absence de ces compétiteurs ne me dérange pas. »

Bean s’échine à redonner ses lettres de noblesse à un programme qui a vécu des jours sombres. Outre la médaille de bronze reported by Thénault, Fontaine and Irving à la compétition par équipe à Pekin, le Canada, le pays à l’origine du sport, n’a pas gagné de médaille individuelle olympique depuis les médailles d’argent et de bronze by Veronica Brenner and Deidra Dionne, aux Jeux from Salt Lake Metropolis, in 2002.

Chez les hommes, il faut remonter à 1994, à Lillehammer en Norvège, alors que Philippe Laroche et Lloyd Langlois étaient montés sur les deux dernières marches du podium. Bean est celui qui est passé le plus près, avec une quatrième place en 2002. Des performances comme celles réalisées ce week-end lui affirm qu’il est sur la bonne voie.

« Tu en veux toujours plus, mais si je prendes un pas de recul et que je regarde ce que les athlètes ont accompli, presque tout le monde a connu de bonnes performances. Tout le monde a haussé ses performances d’une coche.

« C’est ma philosophie: on est un sport individuel, mais on travaille en équipe. C’est bon de voir des membres différents connaître du succès: tous les autres s’abreuvent de ça. […] I assumed that this weekend goes to be robust for the entraînement de la semane prochaine et les Championnats canadiens. »

household historical past

La Coupe du monde de Lac-Beauport est une histoire de famille chez les Fontaine. In plus de Miha avec l’équipe nationale, Nicolas était sur place avec ses protégés de l’équipe du Québec, dont sa fille de él, Charlie, qui participait à une premiere étape sur le circuit. À ce trio il faut ajouter Caroline Dubreuil, conjointe de Nicolas et mère de la fratrie, who directed the organizing committee of the competitions week-end.

Charlie était particulièrement heureuse de sa efficiency, mais surtout, d’avoir pu partager pendant quelques jours le monde de son grand frère et, autrefois, de son père.

« [Nicolas et Miha] m’ont dit de m’amuser tout au lengthy du week-end, que j’allais me faire des souvenirs dont j’allais me rappeler toute ma vie, a declaré la jeune skieuse de 17 ans. C’est vraiment plaisant. J’ai vraiment du enjoyable à m’entraîner avec mon frère. On purpose vraiment ça. Often on ne voit que des vidéos sur une tablette. Là, on s’est vus en vrai et on était vraiment impressionné l’un et l’autre. On pouvait se parler plus: après un saut, il venait parfois me voir pour me dire que mon saut était bon, mais que j’aurais pu faire telle ou telle selected de plus. »


PHOTO JACQUES BOISSINOT, LA PRESSE CANADIAN ARCHIVES

charlie fontaine

«Je suis très fier de Charlie, qui a bien atterri son saut ce matin, a pour sa half indicé Nicolas Fontaine. Le sourire qu’elle avait, ça valait tout l’or du monde. J’étais tremendous content material. Ça a été une très belle journée pour Charlie et une très belle journée pour Miha. »

«Ma mère a organisé cette Coupe du monde, alors j’en entends parler depuis des mois, a ajouté ce dernier. Mon pere qui entraîne ma sœur: on derait that I’m in regional competitors, however on the Coupe du monde!

« C’est vraiment bien d’être à la maison: que tu connaisses une bonne efficiency ou une mauvaise, t’es pas tout seul dans le nord de la Finlande pour vivre ça. Là au moins, tu as ta famille qui t’appuie un peu, pas juste tes coéquipiers. C’est dur parfois l’ambiance de condos, quan certains de tes coéquipiers, pour eux ça va tremendous bien et que pour toi, ça va plus mollo. Comme tout le monde retourne chez lui, tu peux vivre ton momento tout seul. »

Les Dubreuil-Fontaine pourront revivre l’expérience au moins une fois de plus: l’étape de Lac-Beauport a été confirmed au calendrier 2023-24 de la FIS.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *