Skip to content

Gardez l’œil ouvert pour Les yeux fermés

C’est fou à quel level l’hiver télévisuel québécois regorge – ou déborde ? – de séries de fiction, à toutes les chaines, sur toutes les plateformes, de tous les codecs imaginables.


Because the affected person atteint d’hépatite C dans STATqui a également assassiné son pere dans indefensible, je perds la carte et enters convulsions, ici. Au secours, je n’arrive plus à tout voir et à tout suivre.

Être à jour dans mes packages s’avère una mission inconceivable, como un procureur de la Couronne qui fronte un avocat du cupboard Lapointe-Macdonald: il ne gagnera jamais.

Malheureusement pour nos nuits de sommeil déjà écourtées, l’Further de Tou.TV ajoute jeudi une autre manufacturing très intéressante sur la pile des trucs à voir pendant les prochains jours. Il s’agit du suspense psychologique Les yeux fermeswritten by Anita Rowan (EITHER’) with Magalie Lépine-Blondeau in the primary function.

After having englouted two episodes of a merciful hour, j’aurais volontiers engouffré les quatre derniers pour résoudre l’énigme au cœur de cette fascinating six-hour miniseries: the suicide of a 15-year-old boy, he is already 28 years outdated, cacherait -il un meurtre ou un autre occasion encore plus glauque?

Au fil des episodes Yeux fermésthe hero Élise Dénommé (tres juste Magalie Lépine-Blondeau), a 38-year-old French trainer, removes the search marks that designate the suicide of her sister Simon (Léokim Beaumier-Lépine), survived in September 1994, in Saint-Jean-sur-Richelieu.

On the time, the native police concluded an acte délibéré: Simon Dénommé s’est jeté en bas d’un pont et son corps n’a été repêché que le lendemain. did I Simon, 15 years outdated, n’a pas laissez de lettre d’adieu, il n’était pas dépressif et on ne lui connaissait aucun ennemi. Pourquoi aurait-il alors voulu mettre fin à ses jours de él? Et pourquoi personne n’a rien vu en amont?

Rapidement dans ce mystérieux récit, construit en crescendo, on comprendir que la mort inattendue de Simon a broyé la famille Dénommé. La maman Lorraine (wonderful Anie Pascale, dans vue aller easy) ne s’en est jamais remise et une relation tordue a ensuite germé entre elle et sa fille Élise, une femme solitaire incapable de s’engager dans une relation amoureuse.

Les souvenirs du suicide de Simon rises to the floor when Lorraine, able to dwell in a non-public residence, with the household home on the market. Élise doit alors vider la chambre de son frère de ella Simon de ella, a chunk qui n’a pas été touchée depuis 1994.

An outdated agenda, the intimate days, the photographs of the time and an invite to the conventum of the secondary college of Simon ébranlent Élise. Mais c’est un message enigmatique, laissé sur le pare-brise de sa Mini Cooper de ella, qui convainc Élise de replonger dans l’histoire tragique de son frère de ella, ce qu’elle a toujours refused de faire.

“On a tous joué un rôle dans la mort de Simon, certains plus que d’autres”, révèle la be aware nameless.

Évidemment, les recherches d’Élise réveillent des fantômes et bousculent sa mère acariâtre et cynique, accrochée à ses souvenirs. Les yeux fermes valse ainsi entre aujourd’hui et 1994, où la reconstitution nous ramène à cette glorieuse époque de lecteurs CD portatifs, de t-shirts de Pearl Jam et de grunge déprimant.

D’ailleurs, la trame sonore du premier episode – à thématique ferroviaire – balances between Runaway Practice from Soul Asylum et I practice him by Vilain Pingouin. C’est delicieux.

Three protagonists of Yeux fermés apparaissent in 1994 and in 2022, ce qui necessite l’emploi de perruques et prothèses de vieillissement. Cet exercice cosmétique périlleux fonctionne fort bien sur la mère (Anie Pascale) et l’animateur de pastorale, joué par Benoît McGinnis. Comprendre: ces deux personages (je ne peux pas dévoiler l’identité du troisième) n’ont pas l’air de porter des costumes d’Halloween du Dollarama, on remercie la réalisatrice Jeanne Leblanc (5and vary) and producer Fabienne Larouche.

Et malgré les apparences trompeuses, Les yeux fermes Ne revisite pas un cas classique de curé pedophile qui agresse des ados et qui confesse ses péchés 30 ans plus tarde. Le scénario creuse plus profond dans un deuil douloureux.

En fait, au-delà des circonstances nebuleuses du suicida de Simon, la série nous immerses au sein d’un clan rongé par la culpabilité, qui n’a pas guéri ses blessures. Dans le passé des Dénommé, c’était déjà tendu, malsain et remplí de secrets and techniques.

Dans le présent, les non-dits ont gangrené et tagé la vie de tous les membres de cette famille dysfonctionnelle. On devine that the quête de vérité (et d’émancipation) of Élise provoked des bouleversements intimes difficiles chez les Dénommé, qui ne peuvent plus fermer les yeux sur leurs traumatismes, d’où le titre de la série.

Broadcast au courant de la prochaine saison à la télé traditionnelle de Radio-Canada, Les yeux fermes ne compte que six episodes d’une heure et ne connaîtra pas de suite. Merci, bonsoir, on peut fermer les livres, as les yeux, après le générique.

Dans ce tsunami de téléséries qui nous envahit, ça fait du bien de s’offrir une petite vite plutôt que de s’engager dans une relation téléromanesque de cinq ou sept ans, non?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *