Skip to content

Infiltrations, compteurs électriques mouillés… Les habitants d’une résidence HLM d’Antibes sont à bout

En entrant dans la résidence les Jardins de Lully d’Antibes, a element is frappant: les events communes ne sont pas abritées. Les cinq étages sont desservis par un escalier qui monte jusqu’au toit, ouvert. Un rendu architectural qui despatched bon les vacances au Maroc ou en Espagne mais, when il pleut, les murs sont trempés. Des flaques se forment devant les portes des locataires et les armoires qui abritent les compteurs électriques prennent l’eau.

Premier downside du bâtiment: no toit ne protège les events communes.

En les ouvrant, on découvre des tableaux mouillés à chaque étage et des gouttes d’eau qui glissent le lengthy des fils d’alimentation. Disquieting the inhabitants. “On ne sait pas s’il ya un risque sanitaire, on ne nous a donné no consigne de sécurité… on est comme des squatteurs qui payent un loyer et des expenses”appuie Veronique.

Face à cette state of affairs, Enedis botte en touche et affirme ne pas avoir été solicité. “Je les ai appelés, ils m’ont juste dit ne pas avoir reçu nos photographs. No technician n’a pour autant été envoyé”replied Veronique.

A chaque étage, les compteurs électriques gouttent.

Le bailleur social au courant

Erilia, le bailleur social, acknowledges that the residences are victims of water infiltrations and that the toiture souffre d’un downside d’étanchéité. Il annonce que des travaux sont en cours et devraient être finis d’ici la fin du mois. An electrician a également été senté pour sécuriser les placards électriques et un nouveau tableau sera installé fin janvier.

However the frequent events should not pas les seules à prendre l’eau, the storage additionally. After the debut of the winter, three folks ont glissé and are blessed on the steps who menent au sous-sol. “Il ya eu des coupures d’électricité chez moi, en janvier. J’ai demandé à Erilia d’envoyer un électricien. Il est venu, j’en ai profité pour lui demander de regarder les tableaux électriques des events communes. Il a lifted the safety plastifiée d’un des boîtiers du rez-de-chaussée, a filet d’eau a coulé. Il m’a dit qu’il n’avait jamais vu ça, que c’était dangeureux”s’inquiète Véronique.

These issues should not new. Quelques mois après l’inauguration, en avril 2016, les inhabitants déploraient déjà que les fortes pluies inondaient le corridor d’entrée et le parking souterrain, faute de système d’evacuation tailored.

An affiliation of protection of saisie locataires

Puisque rien ne change, the, the tenants ont lastly mentioned the affiliation drive ouvrière consommateurs (Afoc) le 17 novembre. They’re objet social: defend consommateurs et les locataires, grace à une équipe de militants et de juristes. Cette dernière a envoyé son rapport à Erilia trois jours plus tarde. “Le bailleur social nous a répondu que ces désordres sont connus et qu’ils sont en cours de traitement”, says Patrick Eveilleau, secretary normal of the affiliation.

A gathering is scheduled for the top of January, between Erilia and the tenants. Selon son problem, l’Afoc verra quelles suites donner. In attendant, the locataires proceed to have a look at the climate – et les fissures qui commencent à se former dans les murs – d’un air inquiet.

Le lengthy des murs, des fissures start to be believed.

One particular person with diminished mobility descends the steps, accrochée à la rampe

Quand il fait trop chaud ou qu’il pleut, l’elevator ne fonctionne plus, notent les résidents. As of 2016 à nouveau, I verify that the pans are common. Ce qui penalise les mother and father qui poussent une poussette, les personnes âgées, les qui monent leurs programs… et Momo.
Paraplegique, ce locataire vit au premier étage et se déplace en fauteuil. Pour sortir de chez lui, the marches descend une par une dans son fauteuil roulant, à la drive de ses bras de él. «Pour rentrer, j’attends que mes amis sortent du travail pour qu’ils m’aident à monter. Ça, je ne peux pas le faire seul», soupire-t-il.
Erilia mentioned avoir mis en place un service de portage, mais ça ne concerne qu’une aide pour porter les programs et les sacs. Pas Momo.

L’affaissement de terrain toujours pas réparé

In août, les riverains des Jardins de Lully ont découvert that the route qui leur permet de sortir de la résidence s’est affaissée. Des travaux sont en cours, mais le syndicat de copropriété Exposud et Erilia ne connaissent toujours pas la raison de l’incident. Les habitants, eux, ont entendu parler d’un puits d’eau qui se trouverait sous la route et qui a craqué à trigger de la sécheresse. Depuis, ils estiment voir le trou s’agrandir et les fissures avancer jusqu’aux bâtiments. «As well as, on lack of parking locations. Tout ça mis bout à bout, ça fait beaucoup. D’autant qu’Erilia a décidé d’augmenter les expenses cette année», appuient-ils. Successfully, mauvais timing.

La route qui mène aux Jardins de Lully s’était affaissée en août.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *