Skip to content

The kids of Roxham on the college of miracles

On tue le temps comme on peut dans la salle d’attente du QG du Middle de providers scolaire de Montréal (CSSDM). Deux mois après leur arrivée au Canada, le frère et la sœur seront lastly inscrits à l’école.

Tu veux quelque selected? Oh! You see a bonbon… La réceptioniste garde des suçons sur son bureau. A petit further pour les plus jeunes. Et des petits gourmands, il en passe beaucoup par ici, ces temps-ci.

Les migrants doivent parfois attendre plusieurs semaines avant d’avoir un rendezvous. Chaque mois, jusqu’à 600 nouveaux élèves rejoignent une classe du CSSDM. Surtout celles de francisation.

Ils are round 4300 within the lessons d’accueil du CSSDM At this second, there are 1100 greater than the whole atteint l’an dernier, alors that the current yr shouldn’t be completed…

This some is amongst others attributable to the recognition of the Roxham path. An explosion of kisses that turns into a casse-tête pour le CSSDM.

Le director du service du centre, Mathieu Desjardins, supervised the oversight of 150 lessons d’accueil after September. L’equal de sept écoles primaires.

D’ordinaire, des locations are prevues pour l’accueil en cours d’année, explain-t-il. extra on arrive au bout de ce qui avait été anticipé pour l’ensemble de l’année scolaire actuelle.

Des nouveaux factors of francisation ont été ouverts là où il n’y en avait pas. Des vacant properties are remis in service. Des écoles devront être agrandies.

Mathieu Desjardins assures that the funds, octroyés par Québec, ne manquent pas. C’est pluto a personnel query. Il manque à la fois des enseignants qualifiés et des professionnels pour encadrer l’accueil et la francisation.

« Ce n’est pas la période la más facile pour trouver des enseignants. We human assets font des miracles. Elles réussissent à combler les postes en embauche perpétuelle. »

A quotation of Mathieu Desjardins, director du CSSDM

Tableau utilisé en clase pour apprendre aux enfants les events du corps humain.

Photograph : Radio-Canada / Anne-Louise Despatie

Besoins lourds and croissants

You CSSDM ne peut bien sûr pas prévoir l’afflux futur des demandeurs d’asile aux frontières. extra on s’attend à ce que ça se poursuive, point out Mathieu Desjardins. Il faut donc anticiper.

Earlier than being assigned a category, the younger migrants shall be evaluated by a specialist. Et pas seulement pour leurs compétences linguistiques.

Souvent, la famille entière a besoin d’appuis, de conseils, souligne Kamal Marfoq, l’un des brokers de service social du CSSDM qui reçoit les nouvelles familles dans son bureau.

Il mentionne cette femme enceinte, mère de deux enfants, qu’il a récemment accompagnée à l’hôpital. Un des enfants est handicapé, mais il n’a no rapport médical sur son état de santé de él.

On be aware of the households who ont vraiment de grandes besoins. Du personnel devoted, dont des psychothérapeutes, fera le suivi nécessaire dans l’école que frequentera l’enfant.

Nous voyons des dad and mom stressés. Et des enfants stressés, souligne Kamal Marfoq. Le stress du voyage parfois lengthy jusqu’à Montréal, celui de l’set up, de la langue peut-être pas maîtrisée.

« On donne aussi un soutien psychologist aux familles pour les rassurer. Pour qu’elles sentent qu’elles ne sont pas seules. Que nous sommes là pour elles. »

A quotation of Kamal Marfoq, social service agent au CSSDM
Ils sont dans un petit local peint en vert et blanc.

An enfant en cours d’évaluation à la CSSDM. (Photograph from archives)

Photograph : Radio-Canada / Anne-Louise Despatie

Angoisses de dad and mom… et d’enfants

Qui sait ce qu’ont traversé ces nouveaux élèves avant de s’installer à Montréal? Certains ont fui la guerre, vu des atrocités, survécu dans des circumstances difficiles.

That is after set up that the traumatisms come upsouligne Rim Bouallègue, social service agent au CSSDM. Elle fait partie des spécialistes qui épaulent les dad and mom integrante le système éducatif montréalais.

On voit des enfants un peu en détresse, d’autres qui aiment ça [l’école]. Et d’autres qui, tout d’un coup, deviennent violentes. Ceux qui sont arrivés par le chemin Roxham adoptent souvent un comportement de nonchalance. Ils ne veulent pas apprendre all de suite.

C’est en discussant avec les dad and mom que le personnel scolaire parvient parfois à mieux comprendre ce qui a marqué l’élève. Des discussions pas toujours simples.

Rim Bouallègue se suvient d’un enfant three in delay [sur le plan scolaire]or violent habits. La mère se méfiait du personnel scolaire. Et de l’interprète qui relayait ses paroles de ella.

Pourquoi êtes-vous tous sur mon enfant? demandit-elle, aggressive. Il aura fallu trois rencontres pour convaincre la mère de leurs bonnes intentions de ella.

Une trousse d’activités a été developpée pour ceux qui patiente de longues semaines dans des hébergements temporaires, en attente d’un logement et d’une place à l’école.

This multilingual trousse incorporates a jeu de cartes, des dés and une foule d’exercices à faire en famille. Des bases de mathématiques et de français pour stimuler les enfants. Et shaving leurs dad and mom.

C’est essential de les razorsexplains Rim Bouallègue. Qu’il parle français ou qu’il ne parle pas français, l’enfant sera scolarisé. On va lui donner les ressources pour qu’il réussisse.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *