Skip to content

The ex-djihadiste du groupe Etat islamique Jonathan Geffroy sentenced to 18 years of jail

Did you abruptly or opportunistically ? The cour d’assises spéciale de Paris a tranché mondi pour la deuxième possibility en condemnant l’ex-combattant de l’organisation Etat islamique (EI) Jonathan Geffroy à 18 ans de réclusion criminelle assortie d’une période de sûreté des deux tiers pour affiliation of terrorist malfaiteurs (AMT). The court docket chaired by Christophe Petiteau to suivi à la lettre les réquisitions du Parquet nationwide antiterroriste (Pnat) who avait mis en doute the sincerity of sudden ce Toulousain turned 40 years previous who avait rejoin Syria in February 2015 along with her girl, jugée à ses côtés également pour AMT, et leur fils, alors âgé de deux mois.

The court docket is montrée en revanche plus clémente pour Latifa Chadli, 40 ans, l’épouse marocaine de Jonathan Geffroy, qui a été condencée à cinq ans de imprisonment dont trois assortis du sursis probatoire. Le parquet avait requis sept ans de jail, assortis d’une période de sûreté des deux tiers à son encontra de ella. Ayant déjà purgé deux ans de détention provisional, Latifa Chadli, qui comparaissait libre, ne retournera pas en jail. Présentes à l’viewers, ses deux sœurs de ella ont accueilli ce verdict avec des larmes de joie. Jonathan Geffroy and Latifa Chadli encourage all les deux 30 ans de réclusion.

Jonathan Geffroy’s mom, Denise P., jugée pour financing d’entreprise terroriste après avoir envoyé plus 18,000 euros à son fils when he discovered himself within the Irako-Syrienne zone, to été condemnée à trois ans de imprisonment avec sursis. Elle encourait 10 ans de jail. Poursuivi pour affiliation de malfaiteurs terroriste et abandon de mineur – pour avoir emmené son fils dans une zone de guerre -, Jonathan Geffroy avait mis en avant sa collaboration avec les autorités françaises, des November 2016, alors qu’il se trouvait encore à Raqqa, un des fiefs de l’EI.

« Friday of pacha »

Mais les enquêteurs de la Course générale de la sécurité intérieure (DGSI) qui ont témoigné à la barre et l’avocate générale du Pnat ont minimisé l’significance des informations données par Jonathan Geffroy aux autorités, dont le projet de l’organisation islamiste d ‘envoyer des enfants-soldats en Europe pour y commettre des opérations suicide. «Jonathan Geffroy est un opportuniste qui voulait vivre une vie de pacha» en zone irako-syrienne, a estimé l’avocate générale dans ses réquisitions de ella. S’il a décidé de quitter l’Etat islamique c’est «parce que la scenario sur zone était devenue très difficile», she at-elle she insisted.

Vendredi, lors de son interrogatoire, l’ex-djihadiste, en détention provisoire depuis septembre 2017, avait expliqué sans faux-semblants son parcours au sein de l’EI. «After I arrive in Syria, je suis fier d’être sur place», avait-il admis. « J’avais mis sur un piedestal l’Etat islamique parce qu’ils avaient conquis beaucoup de territoires. This dimension of puissance m’a nourri. Je suis complètement sous leur emprise à cette période-là. truthful. Fier d’avoir des armes. Je me sens bien, je rencontre des gens du monde entier qui pensent comme moi. Je suis dans une utopie totale», avait-il reconnu. « Je les ai rejoints, donc j’ai une responsabilité. On ne se retrouve pas dans l’Etat islamique sans aimer sure traits de l’Etat islamique », avait-il dit avec une uncommon franchise.

« Avant le 14 juillet 2016 (date de l’attentat de Good, ndlr), je ne regardais pas la vérité en face », avait-il ajouté. Cet attentat a marqué «une rupture», avait-il expliqué à la cour. At that second, “I perceive who I’m.” After his departure from Syria and his interpellation by the Free Syrian Armed Forces (ASL) in February 2017, then he was launched by the French authorities in September of the identical 12 months, the continuation of the discuss aux enquêteurs. Mais sans convaincre. « J’ai toujours été coopératif avec les providers de renseignement, avec le juge d’instruction (…). Je ne peux pas faire plus que ce que j’ai fait », avait-il dit.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *